Augmentation de la CSG

Augmentation de la CSG: nouvelle réforme de Macron, quels sont les impacts pour les retraités?

UNE HAUSSE DE 1,7 POINT DE LA CSG VOULUE PAR EMMANUEL MACRON PREVUE POUR JANVIER 2018. 

L'augmentation de la CSG de 1,7 point voulue par Emmanuel Macron vise à compenser la suppression des cotisations "chômage" et "maladie" des salariés afin d'augmenter leur pouvoir d'achat dès 2018. En contrepartie, elle devrait toucher une partie des retraités et ainsi diminuer potentiellement leur pouvoir d'achat. Mais qu'en est-il vraiment de la future situation des retraités soumis à cette hausse?

Les retraités aux pensions les moins élevées qui payent le taux réduit de 3,8 % ne devraient pas voir leur cotisation augmentée. Rien ne changera également pour les retraités qui ne payent pas de CSG. Les pensions de quasi un retraité sur deux ne seraient donc pas concernées par la réforme

En revanche, les retraités actuellement soumis au taux de 6,6 % verront ce pourcentage augmenter, pour passer à 8,3 %, c'est à dire une augmentation d'environ 25%. Environ 60 % des retraités seraient concernés par cette hausse, autrement dit ceux dont le revenu fiscal de référence dépasse 1200 euros par part fiscale  et 1837 euros pour un couple par mois. 

En résumé, cette mesure, favorable aux salariés, va toucher seulement ceux dont les revenus sont trop élevés pour bénéficier d’un taux de CSG réduit

MAIS QUEL EST VRAIMENT L'IMPACT FINANCIER ANNUEL POUR UN RETRAITÉ SOUMIS À CETTE AUGMENTATION DE LA CSG ?

Pour avoir un exemple concret : avec un minimum de 1 200 euros de retraite par mois, soit 14 400 euros par an, la hausse de la CSG équivaut à une perte de 245 euros par an. Pour une pension de 2 000 euros mensuelle, la perte annuelle sera d'environ 408 euros. 

Il serait donc difficile de dire qu'une personne touchant une pension de 1200 euros serait "fortuné" ou "privilégié" et pourrait aisément faire l'effort de payer cette augmentation de la CSG sans perdre une partie de son pouvoir d'achat et plus particulièrement pour les retraités qui auraient encore un loyer à payer chaque mois.

Or les avis sont partagés pour les personnes concernées et nombreux sont allés manifester ce Jeudi 29 septembre 2017.

UNE "SOLIDARITÉ ENTRE GÉNÉRATIONS", FAUT-IL PRENDRE AUX RETRAITÉS POUR DONNER AUX TRAVAILLEURS?

Le niveau de vie des seniors est devenu supérieur à celui du reste de la population selon un rapport du Conseil d'orientation des retraites. En effet, un retraité profiterait en moyenne de 106 % du niveau de vie d’un actif selon ce rapport

Sachant que le SMIC actuel est de 1153 euros net mensuel, certains retraités s'accordent pour dire que cela leur suffira et qu'ils acceptent de payer davantage par rapport à cette solidarité et au vue de l’amélioration globale de la situation des retraités par rapport à celle des jeunes actifs. Les salariés pourraient gagner de l'ordre d'un peu plus de 20 euros sur un SMIC. 

UNE COMPENSATION POUR LES RÉFORMES RETRAITES …

Pour se défendre, le gouvernement assure que la plupart des retraités payant la hausse de 1,7 point bénéficieront de la suppression de la taxe d’habitation progressive en trois ans.

De plus, la baisse du montant des pensions  sera, entre-temps, partiellement atténuée par la future revalorisation des retraites au mois d'octobre 2017