Vous ne comprenez rien aux réformes sur la retraite ? Pas de panique ! Nos experts vous expliquent

Comment fonctionne le système avant la réforme retraite?  

Actuellement, le système des retraites comporte plus de 40 régimes différents. Il apparaît comme étant très complexe, du fait de la multiplicité des régimes de base et complémentaires ainsi que de la diversité des règles selon les régimes.En outre, en cumulant auprès de différents régimes au cours de sa carrière, reconstituer le dossier d'un assuré s'avère être un véritable casse-tête. Et ce même si une certaine simplification a déjà eu lieu avec le régime aligné (regroupant le MSA, RSI et la sécurité sociale).

Pour l’instant, les retraites du régime général sont calculées à partir du salaire annuel moyen perçu par chaque salarié tout au cours de sa carrière. Le salaire moyen est multiplié par un taux de liquidation qui peut varier en fonction du nombre de trimestres cotisés et du régime auprès duquel vous cotisez.

Quels sont les changements prévus ?

Le gouvernement actuel souhaite uniformiser le système en appliquant les mêmes règles de calcul pour tous. Le système envisage donc de supprimer les régimes spéciaux pour ne garder qu’un régime unique, dont le rendement sera issu d’un calcul très simple sur le montant des cotisations, sur la durée du travail et le montant des pensions. En d’autres termes, un euro cotisé donnera la même retraite que nous soyons dans le privé ou à la SNCF. Cet euro cotisé produira des points retraites qui seront évalués chaque année en fonction de la démographie, de l’espérance de vie et de l’activité globale. Chacun aura donc la liberté de choisir sa date de départ à la retraite en fonction de ce qu’il souhaite comme pension de retraite. 

Dans l’idée, chacun pourra aussi augmenter son nombre de points en modulant sa cotisation. Plus qu'une réforme retraite, il s'agit la d'une véritable révolution du système, si cet objectif de retraite à la carte est atteint.

Quels impacts sur votre retraite ?

Selon le président, les conditions de départ pour les salariés qui sont à moins de 5 ans de la retraite resteront inchangées.  

En revanche, comme vu précédemment, tous les actifs seront concernés par la réforme retraite d'Emmanuel Macron, y compris les agents des régimes « spéciaux » (SNCF, RATP, Banque de France, Comédie française, Opéra de Paris...). Ces derniers sont sûrement ceux qui ont le plus à perdre dans la fusion des régimes car ils bénéficient aujourd'hui de conditions particulièrement favorables.

Exemple de calcul après la réforme retraite: un salarié partant à la retraite à 65 ans ayant cotisé 215 000 euros. Si l'espérance de vie pour sa génération est de 85 ans, il lui reste donc théoriquement 20 ans à vivre. Le montant annuel de sa retraite sera alors égal à 215 000 / 20 = 10 750 euros par an, soit 896 euros par mois

 Quand aura lieu ce changement ?

Le remplacement du calcul actuel des pensions personnelles par les régimes de retraite de base par un régime en points ou par un régime en comptes notionnels soulèverait des problèmes de gestion évidents et nécessiterait en conséquence d’être soigneusement préparé, ce qui implique à la fois des délais pour l’élaboration puis pour la mise en application d’une telle réforme. La transition va être faite graduellement. En accord avec le calendrier émis par le gouvernement le 6 juin 2017, les discussions autour de la réforme des retraites devraient commencer au cours de l’année 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>