Qu’est-ce que c’est ?

Le cumul emploi-retraite correspond au cumul de revenus professionnels et pensions de retraite. C’est une option ouverte à tout retraité souhaitant continuer à travailler, soit une bonne alternative pour compléter sa retraite.

Il faut savoir qu’il faut impérativement mettre fin à toute les activités professionnelles en vue de liquider ses droits et prendre sa retraite.

Cependant il n’est pas nécessaire de mettre fin à certaines activités :Résultat de recherche d'images pour

  • activités artistiques, littéraires, scientifiques, juridictionnelles,
  • participations en tant que jury de concours publics,
  • activités d'hébergement en milieu rural (gîte rural, chambre d'hôtes...)
  • activités d'élu local
  • activités non salariées
  • activités professionnelles à l'étranger
  • activités de nourrice, gardienne d'enfants ou assistantes maternelles
  • fonctions de tierce personne auprès d'une personne âgée, invalide ou handicapée

 Le cumul emploi-retraite libre

C'est la condition «  idéale » si la personne souhaite reprendre une activité professionnelle alors qu’elle est à la retraite. Il permet de bénéficier à la fois de pensions et revenu d’activité sans plafond imposé.

Pour pouvoir en bénéficier :

  • liquidation des retraites de base et complémentaires
  • avoir l’âge légal de départ à la retraite
  • remplir les conditions requises pour bénéficier du taux plein

Le cumul emploi-retraite plafonné

Il s’applique aux personnes qui souhaitent partir à la retraite avant d’avoir atteint l’âge légal et cumulé les trimestres. Cependant, ces personnes ne pourront pas bénéficier de leur retraite de base et complémentaire à taux plein.

Et lorsque ce retraité voudra reprendre une activité professionnelle, il devra respecter un délai de carence de 6 mois. Ensuite ses revenus issus des pensions de retraite et de son travail ne devront pas dépasser un plafond égal à 1,6 fois le SMIC.

Cependant le calcul du plafond présente des particularités pour certaine catégorie :

  • Les salariés :

Le plafond correspond à 1,6 fois le SMIC ou la moyenne mensuelle des trois derniers salaires, sera pris en compte le montant le plus avantageux.

Les revenus provenant des droits d’auteurs et les revenus d’artiste ne sont pas pris en compte dans le calcul de ce plafond.

Dans le cas où les revenus totaux le dépassent, la règle en vigueur prévoit de réduire les pensions en proportion, par exemple : Monsieur, a un revenu mensuel de 2600€ et à titre d’exemple, le plafond est fixé à 2500€, alors les pensions se verront réduites de 100€ pour respecter la limite.

  • Les fonctionnaires

Pour le fonctionnaire, il faut prendre en compte les rémunérations versées du public et du privé. Le salaire sera plafonné, sauf si, le retraité exerce une activité privée non salarié.

Avec un plafond calculé sur la base de 1/3 de la pension + 579,03€ (montant forfaitaire en vigueur pour 2017). S’il est dépassé, la pension sera alors réduite de la même manière que pour le salarié.

  • Artisans, commerçants et professions libérales

Lorsque ces indépendants ne remplissent pas les conditions pour un cumul libre, leur revenu supplémentaire est plafonné à hauteur de 50% du plafond de la sécurité sociale pour les artisans et commerçants. Et pour les professions libérales, limité au plafond de la sécurité sociale.

  • Exploitants agricoles

Les exploitants agricoles ne peuvent pas accéder à un cumul emploi-retraite plafonné sauf dans des cas exceptionnels. Ils n’ont alors que pour choix le cumul emploi-retraite libre.

La retraite progressive

La retraite progressive est un compromis pour celui ou celle qui souhaite partir à la retraite mais qui n’a pas encore assez de trimestre pour partir à taux plein.

Elle consiste à réduire son temps de travail pour passer à temps partiel et de commencer à percevoir une partie de sa pension de sa retraite de base tout en continuant de générer des droits.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page dédiée à la retraite progressive.